Notre Histoire

L’Union Nationale des Centres sportifs de Plein Air est née de la volonté de rendre accessibles les activités de plein air aux jeunes générations.

Elle a été fondée le 5 octobre 1965 sous l’impulsion de Maurice Herzog, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports du général de Gaulle.

Elle est le fruit du rapprochement de deux associations : l’Union nationale des centres de montagne (UNCM) et l’Union nautique française (UNF). Cogérée depuis l’origine par les mouvements de jeunesse et l’Etat, l’UCPA est une structure unique.

Au cours de ses quarante-cinq années d’existence, elle n’a cessé d’évoluer pour continuer à répondre aux aspirations des différentes générations. Son combat d’origine pour l’accessibilité des sports de plein air a toujours été poursuivi.


Dates clefs

1965-1969 : La création
L’Union nationale des centres sportifs de plein air - UCPA - naît en 1965 du regroupement de deux associations : 49 centres à la mer et à la montagne sont ouverts aux stagiaires entre seize et vingt-six ans. L’UCPA propose très vite les sports équestres et introduit la méthode évolutive en ski.

1970-1974 : L’enracinement
Nouveaux sports dont le parachutisme et le tennis, nouvelle activité avec la base de plein air de Bois-le-Roi (Ile de France), nouveaux stagiaires avec l’accueil des juniors, l’UCPA s’ancre dans le paysage français et innove sur le plan technique en inventant plusieurs bateaux.

1975-1979 : La professionnalisation
Dix ans après sa création, l’UCPA accueille 70 000 stagiaires dans 24 centres d’hiver et 45 sites d’été. La formation prend de l’ampleur et l’UCPA est reconnue organisme de formation professionnelle en 1976.

1980- 1984 : L’extension des disciplines
De nombreuses disciplines terrestres, maritimes et aériennes font leur entrée au catalogue. Innovation encore avec l’invention de la surselle en équitation.

1985-1989 : Le rayonnement géographique
Le nombre de centres et de stagiaires se multiplie : 108 centres accueillent 130 000 stagiaires. L’UCPA s’implante aux Antilles et au Maroc et crée les formules itinérantes.

1990-1994 : La diversification
L’UCPA amorce un tournant, se consacrant davantage à la formation avec la création de l’Institut de formation aux métiers du sport et de l’animation (IFMS), renforçant son action de solidarité sociale avec un service dédié à la Politique de la ville et à l’action locale, développant les activités en externat et dédiant un département aux mineurs.

1995-1999 : La solidarité
Les actions de solidarité se multiplient et 30 000 jeunes en bénéficient en 1995. Trente ans après sa création, l’UCPA accueille 200 000 stagiaires dans près de 150 sites en France, 18 à l’étranger, 11 bases de loisirs et centres périurbains. Le catalogue 1995 invite à pratiquer 40 activités.

2000-2004 : De nouvelles pistes d’avenir
Solidarité internationale avec la création de l’UCPA Maroc, nouvelles actions de solidarité sociale avec les villages olympiques, création du diplôme d’Animation musicale et scénique (AMS), fondation du pôle loisirs sportifs de proximité, invention de la carte 6T Pass.

2005-2009 : Expérimenter en permanence
Ouverture de la Halle de la glisse à Lille, du complexe sportif Pailleron à Paris et de nombreux équipements aquatiques pour rendre les loisirs de plein air encore plus accessibles à tous les jeunes. Nouveau centre de vacances à Flaine Les Lindars. Expérimentation encore et toujours avec le Village Sportif de l’Isère et le Carré de Soie à Vaulx-en-Velin, deux équipements innovants conçus à la demande des collectivités territoriales. Pour adapter sa structure et préparer l’avenir, l’UCPA crée UCPA Sports Loisirs (filiale technique dédiée) pour piloter les équipements à la demande des collectivités locales.
Au total, 9 millions de stagiaires ont été accueillis depuis la création de l’UCPA.